Actualités


« L’accompagnement de la grande dépendance et du grand âge, la place des enfants, du conjoint »


L’association « Debout Les Aîné.e.s »*   organise une :
Conférence-débat  le samedi 1 er octobre à 9h30
Maison des Associations, 27 rue Jean Bart à Lille

« L’accompagnement de la grande dépendance et du grand âge, la place des enfants, du conjoint »(Contrainte,Choix,Culpabilité ?)
« Le juste accompagnement !!! »

Comment anticiper pour garder une qualité de vie sans épuiser nos proches ?
 Conférenciers :                                     
 Bernard ENNUYER, Docteur en sociologie HDR auteur de nombreux ouvrages, notamment  « Repenser le maintien à domicile » (Dunod 2017) et « Quand nos parents vieillissent » avec Pascal Dreyer (Autrement 2006),
Patrick FOURNIER, Docteur en médecine, gériatre hospitalier, spécialiste en coordination gérontologique, lien ville hôpital et réseaux de santé, Président-fondateur de la plateforme santé « Eollis »,
Philippe SANCHEZ, Docteur en philosophie, éthicien, déontologue, auteur d’articles et ouvrages sur les questions liées au handicap et à la vieillesse « Qu’est ce que vieillir » et « Le tri des patients aux soins intensifs » récemment,
Voici une conférence « à trois voix » sur ce temps de vie jusqu’à la finitude, qui abordera les questions qui se posent à partir de deux angles de vue, celui des Aîné.e.s très âgé.e.s qui souhaitent  un accompagnement de leurs proches, et celui le plus souvent des enfants mais aussi des conjoints, qui veulent offrir un accompagnement de qualité et garder une qualité de vie pour eux-mêmes.
Un temps de débat entre les participants et les conférenciers devrait permettre un riche partage de points de vue.
(Entrée libre- limité à 100 places)


Sally Gabori

Elle avait 81 ans quand elle a découvert la peinture. 

Morte en 2015, elle aura peint avec intensité pendant 9 ans plus de 2000 tableaux. 

Cette femme, fait vibrer sa vieillesse avec force, joie et jubilation. 

Certains parlent de naufrage en parlant de la vieillesse, avec elle vous vous parlerez de vitalité, de créativité et de transmission : l’occasion de changer de point de vue et de s’imaginer une vieillesse jubilatoire. 


Fondation Cartier


Université d'été "Villes territoires et vieillissement"

Une soirée citoyenne avec Laure Adler et Francis Carrier
30 septembre à 20h
63 voie Georges Pompidou, entrée libre


Rencontres du CNaV dans le cadre de la semaine bleue 

à l’invitation de Mme la maire de Paris 10

Le 5 octobre àde 14h à 17h à la mairie de Paris 10 venez rencontrer les membres du CNAV.

Discutons de l’environnement dans lequel nous souhaitons vieillir.

Ne laissons pas aux autres le soin de décider à notre place.


Qui mieux que nous peut dire comment nous souhaitons vieillir ?

Le mercredi 5 octobre, venez rencontrer des membres du CNaV 

pour discuter de l’habitat, de la mobilité, de l’accès aux droits, de la santé, de la culture…


Mairie du 10ème arrondissement (salle des fêtes)


Plan 75

Un film choc sur l'euthanasie...
voir l'article



Le CNaV à France Inter pour parler des vieux comme citoyens


Véronique Fournier est reçue par Claire Servajean
vendredi 9 septembre à partir de 18h20
Emission reportée en raison de l'hommage à la reine Elisabeth


Le téléphone sonne invite le CNaV


Véronique Fournier et Francis Carrier sont les invités du Téléphone sonne vendredi 9 septembre de 19h à 20h
Emission reportée en raison de l'hommage à la reine Elisabeth


Bonjour Vieillesse


Libération nous propose 4 tribunes, 4 regards sur la vieillesse.
Laure Adler Boris Cyrulnik
Rose-Marie Lagrave Erri De Luca


Stop à l'isolement


Un site de ressources pour les vieux/vieilles qui ne veulent plus rester seuls...
http://www.stopalisolement.fr


*LE CERVEAU D'UNE PERSONNE ÂGÉE.*


Le directeur du George Washington University College of Medicine soutient que le cerveau d'une personne âgée est beaucoup plus plastique qu'on ne le croit généralement. À cet âge, l'interaction des hémisphères droit et gauche du cerveau devient harmonieuse, ce qui élargit nos possibilités créatives. C'est pourquoi parmi les personnes de plus de 60 ans, vous pouvez trouver de nombreuses personnalités qui viennent de commencer leurs activités créatives.


 Bien sûr, le cerveau n'est plus aussi rapide qu'il l'était dans la jeunesse. Cependant, il gagne en souplesse. C'est pourquoi, avec l'âge, nous sommes plus susceptibles de prendre les bonnes décisions et sommes moins exposés aux émotions négatives. Le pic de l'activité intellectuelle humaine se produit vers l'âge de 70 ans, lorsque le cerveau commence à fonctionner à pleine puissance.


 Au fil du temps, la quantité de myéline dans le cerveau augmente, une substance qui facilite le passage rapide des signaux entre les neurones. De ce fait, les capacités intellectuelles sont augmentées de 300% par rapport à la moyenne.


 Et le pic de production active de cette substance tombe entre 60 et 80 ans. Il est également intéressant de noter qu'après 60 ans, une personne peut utiliser 2 hémisphères en même temps. Cela vous permet de résoudre des problèmes beaucoup plus complexes.


 Le professeur Monchi Uri de l'Université de Montréal croit que le cerveau d'une personne âgée choisit la voie la moins énergivore, coupant les superflus et ne laissant que les bonnes options pour résoudre le problème. Une étude a été menée à laquelle différentes tranches d'âge ont participé. Les jeunes étaient très confus lors de la réussite des tests, tandis que les plus de 60 ans prenaient les bonnes décisions.


 Regardons maintenant les caractéristiques du cerveau à l'âge de 60-80 ans. Ils sont vraiment roses.


CARACTÉRISTIQUES DU CERVEAU D'UNE PERSONNE ÂGÉE.


 1. Les neurones du cerveau ne meurent pas, comme le dit tout le monde autour d'eux. Les liens entre eux disparaissent tout simplement si une personne ne s'engage pas dans un travail mental.


 2. La distraction et l'oubli apparaissent en raison d'une surabondance d'informations. Par conséquent, vous n'avez pas besoin de vous concentrer toute votre vie sur des bagatelles inutiles.


 3. À partir de 60 ans, une personne, lorsqu'elle prend des décisions, n'utilise pas un hémisphère à la fois, comme les jeunes, mais les deux.


4. Conclusion : si une personne mène une vie saine, bouge, a une activité physique réalisable et a une activité mentale complète, les capacités intellectuelles NE diminuent PAS avec l'âge, mais seulement CROISSENT, atteignant un pic vers l'âge de 80-90 ans.


Alors n'ayez pas peur de la vieillesse. Efforcez-vous de vous développer intellectuellement. Apprenez de nouveaux métiers, faites de la musique, apprenez à jouer des instruments de musique, peignez des tableaux ! Danser! Intéressez-vous à la vie, rencontrez et communiquez avec des amis, faites des projets d'avenir, voyagez du mieux que vous pouvez. N'oubliez pas d'aller dans les magasins, les cafés, les concerts. Ne vous enfermez pas seul - c'est destructeur pour toute personne. Vivez avec la pensée : toutes les bonnes choses sont encore devant moi !


Informations !


  Une grande étude aux États-Unis a révélé que :


  L'âge le plus productif d'une personne est de 60 à 70 ans ;

   Le 2ème plus productif

  Cette étude a été publiée par une équipe de médecins et de psychologues dans le NEW ENGLAND JOURNAL OF MEDICINE.

  Ils ont découvert qu'à 60 ans, vous atteignez le sommet de votre potentiel émotionnel et mental, et cela continue jusqu'à 80 ans.

   Donc, si vous avez 60, 70 ou 80 ans, vous êtes au meilleur niveau de votre vie.


  * SOURCE : New England Journal of Medicine *


Journée de travail sur la mobilité

Mi-octobre nous organisons au théâtre du soleil (cartoucherie de Vincennes) une journée de travail autour de la mobilité.
La mobilité est la clé de voûte du maintien d'un rôle social et de la lutte contre l'isolement des vieux/vieilles.

Nous recherchons des contributions : projets, actions réalisées... pour évoquer ce thème.
Si vous souhaitez nous faire part d'un projet qui vous semble intéressant, envoyez-nous un descriptif  de l'action avant le 22 septembre à cnav.demain@gmail.com
Vous trouverez ci-joint une note de travail qui donne les pistes pour maintenir la mobilité:
ici




Rencontre du CNaV Paris IDF

Le 5 octobre prochain à 14H, dans le cadre de la semaine bleue, la mairie du 10ème nous prête sa salle des fêtes pour organiser une rencontre avec toutes les personnes intéressées par le CNaV à Paris et IDF. Réservez la date !




Pour Emma Thompson, "tout le monde se fiche du plaisir des femmes"

Dans une interview au média "Glamour", l'actrice Emma Thompson donne son point de vue sur les raisons de "l'écart orgasmique" entre les hommes et les femmes.

Le HuffPost

à suivre


Vieux cons ou vieux experts...

Le 31 mai, VIF organisait deux débats, dont l’un se voulait volontairement sans nuance : « Vieux cons, vieux experts ». Quelle place pour les ancien·ne·s dans le débat public ?
En somme, une question courait : et si les vieux pouvaient devenir comme des experts de la vieillesse, un peu comme on parle de patients experts ?
Une piste sur laquelle réfléchissent Francis Carrier, de GreyPride, mais aussi Catherine Tourette-Turgis, qui enseigne à la Sorbonne et tente de concevoir et d’animer des parcours diplômants « à destination des personnes atteintes d’une maladie qui désirent transformer leur expérience vécue de la maladie en expertise au service de la collectivité ». En écho à ces « vieux experts », Bernard Bégaud, expert s’il en a été, pharmacologue et ancien président d’université, a démonté, lui, l’idée du « vieux con ». Extraits de leurs débats, animés par Danielle Messager.

à suivre


Les rencontres du théatre du soleil

A l'invitation d'Ariane Mnouchkine, le CNaV se réunit régulièrement au Théatre du Soleil.
Réunion de fondation du CNaV
Réunion de travail sur l'habitat
(compte-rendu de la journée sur l'habitat ici)
Prochaine réunion en Octobre sur le thème de la mobilité et début 2023 sur la fin de vie.



Pétition CNaV

Nous avons initié cette pétition au mois de mars pour interpeller les différents candidats à l'élection présidentielle.
Aujourd'hui c'est au gouvernement en place que nous souhaitons adresser cette pétition, pour revendiquer la création d'un Conseil National Consultatif de la Vieillesse. Signez la pétition ici

Ehpad ou pas Ehpad ?

C’était il y a deux mois. Apprenant la construction d’un Ehpad de plus de 300 lits dans le nord de la France en pleine explosion du scandale Orpea, nous avons été pour le moins perplexes. Ce que Francis Carrier, de GreyPride, exprimait avec force dans VIF : « Toujours plus, toujours mieux : voilà que va surgir un Ehpad de 320 lits à Saint-Amand-les-Eaux. Mieux pour qui ? Tous les élus et l’Agence régionale de santé (ARS) se congratulent pour la pose de la première pierre de cet Ehpad gigantesque. Des emplois pour la commune, une construction qui répond aux dernières normes, un projet modèle ! Des économies en termes de gestion : les contrôleurs de gestion sont heureux… à suivre