Le CNaV se développe sur toute la France.
Vous trouverez ci-dessous l'état actuel des antennes locales.
N'hésitez pas à vous rapprocher des personnes proches de chez vous :

 carte des correspondants 


Devenir acteur du CNaV...

L’aventure vous tente ? Vous souhaitez devenir correspondante ou correspondant du CNaV localement ?


1.     Voici quelques conseils dans ce guide de création d’une antenne locale. Cela pourrait vous aider à vous lancer et motiver d’autres personnes à vous rejoindre. 

2.     N’hésitez pas à joindre des correspondants existants près de chez vous ou nous envoyer un email pour vous signaler. 

3.     Pour candidater, merci de retourner par email et signés : 

o   Cette fiche de renseignements 

o   Le contrat d’engagement 

o   Le contrat de confiance

 Ils ont choisi de devenir correspondant dans leur région. Présentations :


Dominique Saitta  

[email protected] – 06 79 86 37 51

Blanquefort, Gironde (33) 


Né en 1950, en retraite de mon activité salariale depuis 2013 et de conseil en 2020, élu à la mairie de Blanquefort depuis 2020, président de l’Atelier Budgétaire, membre très actif d’une association théâtrale, aidant d’une mère de 97 ans habitant chez elle à Calais, j’ai rejoint le CNaV parce qu’il correspond à mon mode de fonctionnement, que je veux agir tant que je le peux et anticiper ma dépendance éventuelle pour ne pas être une charge pour mes proches. Je ne me sens pas « vieux » mais j’ai conscience de mon âge. 

Raymond Monné

[email protected] – 06 74 91 61 07

Bordeaux, Gironde (33)  


Né en 1958 dans un pays où l'espérance de vie est de 61 ans, je suis vieux à 63 ans. Mais en France mon lieu de vie, cette espérance est de 79-80 ans pour les hommes : alors, vieux ou pas vieux ? Conseiller en évolution professionnelle en activité, je déclare ne pas être hors service comme un cheval âgé réformé. Avec le CNaV, je veux contribuer à changer le regard sur les vieux, à bâtir un mieux vivre ensemble intergénérationnel. 


CNaV Gironde (et Nouvelle Aquitaine) 

[email protected]


Nous avons lancé, conjointement le groupe bordelais, girondin… autour d’un demi dans un café où nous nous sommes découverts. Rapidement, grâce aux Boboyaka, nous avons été plusieurs autour de la table, ce qui nous a incité à organiser une réunion publique dès mars 2023. Nous avons été nombreux au contre salon de novembre 2023 et préparons l’édition de 2025 à Bordeaux. Nous avons commencé à intervenir dans de nombreuses structures : Conseil régional des personnes accueillies/accompagnées (CRPA), Monalisa, Gérontopôle de Nouvelle Aquitaine, Conseil départemental de Gironde, conseil des ainés de la ville de Bordeaux, etc. Notre motivation initiale qui consiste à restaurer une image positive de la vieillesse, des vielles et des vieux et prendre la parole, n’a fait que grandir quand nous avons pu constater l’accueil que la charte du CNaV reçoit auprès de nombreux nouveaux membres. Nous avons créé une association « Les amis du CNaV Gironde » pour assurer le support légal de nos actions. Ainsi, nous pouvons être représentés au Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie et nous avons adhéré au LABB (Lieu des Associations et Bénévoles Bordelais). Notre prochaine réunion publique devrait inviter les participants à « dépoussiérer » leur représentation des vieilles, des vieux et de la vieillesse et les inciter à s’affirmer en tant que citoyens à part entière.   

Claudine Loustau 

[email protected] – 06 15 93 00 91

Pau, Pyrénées Atlantiques (64) 


Née en 1956. J’effectue depuis quelques années, sans le souci de la performance, un travail de « recherche » sur la place des Vieux dans la société. En tant que vieille, je veux pouvoir trouver du sens à la longévité annoncée, je ne veux pas qu’on m’infantilise, je ne veux pas peser sur les générations futures, je veux qu’on me prenne en compte, je veux enfin être moi, je veux pouvoir avoir la liberté de choisir ma « sortie » pour faire avec sérénité, lucidité, inventivité, légèreté et humour le voyage de la vieillesse. Je partage, sans réserve, les valeurs et les objectifs du CNaV. Adhérer au CNaV, c’est se donner les moyens de refuser les solutions du prêt-à-porter et oser le luxe du sur-mesure. Pour obtenir gain de cause, il faudra que nos gouvernants aient conscience qu’ils font partie des vieux ou qu’ils le deviendront. 


CNaV Pau (64)


Rejoindre et investir l’antenne locale CNaV Pau, créée en janvier 2024, c’est pouvoir partager nos expériences et aussi faire entendre nos différences. Chacun, chacune est légitime pour contribuer de par son parcours de vie, ses sensibilités, ses compétences à donner corps à notre slogan « Rien pour les vieux sans les vieux ! » et aussi pour participer à la construction d’une société réellement inclusive.

N’hésitez pas à rejoindre notre collectif. Nous avons tout à construire ensemble !

Rémy Teyssou 

[email protected] – 06 42 42 06 65 

Biarritz, Pyrénées Atlantiques (64) 

 

CNaV Pays Basque 

 

L’objectif est de faire connaitre le CNaV, faire partager sa philosophie et ses objectifs au plus grand nombre. 

Cette antenne vient ainsi élargir le groupe en Pyrénées Atlantiques, en complémentarité du Béarn.  

Marie Riols 

[email protected] – 06 42 96 98 59
Rodez, Aveyron (12) 


Née en 1963,  je me revendique future vieille et, à ce titre, je m’interroge pour mon avenir au sein d’une société vieillissante qui a du mal avec ses vieux ! Je m’engage au CNaV et j’ai confiance dans sa double action : revendiquer un Comité officiel et faire un Collectif ouvert à la parole de vieilles et vieux de tout horizon, afin qu’émergent nos revendications et nos propositions. 


CNaV Aveyron

[email protected]

Page facebook : cliquez ici 


Dans notre département de l’Aveyron où plus d’un tiers de la population à plus de 60 ans, la création d’un groupe est un premier pas pour que le collectif vive sur notre territoire. Nous pourrons travailler collectivement sur différentes thématiques dans le respect de la charte du CNaV. 

 Padrig Mahé

[email protected]– 06 13 61 79 71 

Toulouse, Haute Garonne (31) 


Né en 1959, j'ai travaillé dans le secteur des EHPAD pendant 12 ans (depuis 2010). Désormais consultant, mon objectif est d'aider les professionnels des EHPAD à forger une offre d'activités et d'animations qui soit attractive et bénéfique pour les résidents. L'ambition est de faire croitre la place accordée à cette dimension de la vie des personnes, dans les établissements. La création du CNaV, a aussitôt retenu mon attention et mon approbation, tant sur le fond (soyons acteurs revendiqués de notre vieillesse) que sur le ton (soyons force de réflexions et de propositions, et prenons la parole avec conviction et humour, sans plainte). 


CNaV Toulouse

Je me positionne comme correspondant du CNaV à Toulouse avec l'envie de rencontrer d'autres personnes pour dialoguer et faire émerger, avec elles, la parole des vieux ; réfléchir à propos de la vieillesse et du rôle des vieilles et des vieux dans la société d’aujourd’hui. 

 Frédérique Perrin 

[email protected]

Saint Martin la Méanne, Corrèze (19) 

 

CNaV local « Mourir vieux, c’est bien, vieillir bien c’est mieux ! » (Corrèze)

Les objectifs envisagés sont de réfléchir à plusieurs aux moyens de ne pas se laisser déposséder de notre vie lorsqu’on devient vieux, se comporter en sujet et non en objet (objet de consommation, de soins, etc.), prendre la main sur nos décisions, exprimer nos désirs et nos limites, parler à la première personne en cassant certains tabous (sur le corps, la mort, l’argent, la vie familiale, la solitude, la peur, etc.). Tenter de dépasser l’entre-soi, d’abord confortable mais rapidement asphyxiant et réducteur.

Les actions à venir consistent à se regrouper dans des habitats proches pour s’entraider et faire certaines choses ensemble (cultiver la terre le plus longtemps possible, couper le bois pour se chauffer, parler, faire les courses, se cultiver ou se mêler à la vie publique sans faire de dépenses inutiles par ex en allant à plusieurs dans une voiture, en partageant des livres et revues, etc.), partager des locaux, des terres ; se constituer en groupe santé, pour développer nos propres idées sur comment vieillir bien sur le plan physique et psychique ; s’alimenter le mieux possible grâce à nos ressources locales ; s’entraider en toute fin de vie dans le respect des désirs que nous exprimons à ce sujet, rédiger nos directives anticipées à plusieurs, etc. 

Dominique Sarrazy 

[email protected] – 06 59 38 37 27 

Montpellier, Hérault (34) 

 

Née en 1954, je suis d’origine bretonne et j’habite à Montpellier depuis 40 années, au retour du Rwanda (en tant que volontaires de Frères des Hommes), où nous avons eu des jumeaux. J’ai toujours travaillé dans le secteur social et celui de la formation continue, et milité dans de nombreuses associations (droits des femmes, « tiers monde », mouvements d’éducation populaire, lutte contre les exclusions…). Retraitée depuis plus de 15 ans à ma demande, j’ai fondé l’association « Génération Passisage » pour faciliter le passage à la retraite, j’anime des groupes de parole dans des résidences seniors, j’aime voyager en van, je m’investis dans l’habitat participatif. Mon adhésion au CNaV rejoint mes aspirations personnelles : vieillir en conscience avec brio, lucidité, inventivité, ainsi que mes convictions et ambitions : être responsable de ses choix de vie jusqu’à la fin, donner la parole sur les sujets qui les intéressent aux premiers concernés et la faire reconnaître, travailler avec les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire, peser sur les décisions concernant la politique de la vieillesse nationale et locale. Le Manifeste du CNaV et sa vision m’inspirent et correspondent bien à mes choix. 

 

CNaV 34 

[email protected] 

 

Je suis référente du groupe CNaV en Hérault depuis juillet 2023. Le groupe s’est lancé après ma participation et celle d’autres personnes de l’Hérault motivées par l’enthousiasme, les prises de position, les valeurs, les slogans, les échanges, et les engagements pris ensemble lors du Contre Salon de mi-novembre 2023 à Paris. Confortée par les choix d’autodétermination mis en actes par des Vieilles et Vieux d’aujourd’hui, ainsi que des plus jeunes que nous, je me sens l’audace, la volonté, le plaisir aussi de contribuer activement à ce Mouvement, tant au niveau des réflexions que des actions, nationales et locales ; je souhaite également donner envie de venir nous rejoindre et d’agir collectivement pour peser sur les décisions qui nous concernent. 


Jacqueline Ripart

06 75 80 22 72

Marseille, Bouches du Rhône (13)


Nous vivons de plus en plus vieux, et nous connaissons les multiples facteurs qui peuvent faire naître ou alimenter la peur de la vieillesse, le refus de vieillir. En revanche, comment déceler les raisons, les capacités qui conduisent à accepter de vieillir, voire aimer vieillir ? Ces questions qui, un beau jour, sont venues chahuter mon parcours de vie, ne cessent depuis lors de me pousser à chercher des éléments de réponse. D’abord par un travail sur soi, dans la vie quotidienne. Puis par une nouvelle aventure avec l’Autre, au sein d’une société qui n’a pas conscience qu’elle vieillit sans y être préparée. Née en 1956, je suis issue du monde de la culture où j’ai passionnément œuvré aux quatre coins du monde, et de retour en France, aujourd’hui je suis volontairement happée par le mouvement citoyen initié par le CNaV dont je partage pleinement la vocation : changer l’image de la vieillesse, la rendre plus visible en société, promouvoir la cause des vieux dont je fais partie, et militer pour nos droits et nos devoirs à tous les niveaux (humain, social, juridique et politique).


CNaV Marseille 

[email protected] 


Afin de participer au déploiement de ce mouvement citoyen, je propose d’agir en tant que « référente CNaV » pour tous ceux et celles qui voudront s’informer, réfléchir et peut-être nous rejoindre, à l’échelle de la ville de Marseille et, plus largement, du département des Bouches du Rhône. 

Quelques exemples d’actions : soutien à l’organisation du « café vieilles et vieux » au café associatif « Le 3C » à Aix-en-Provence ; diffusion des informations et actualités du mouvement CNaV.

Françoise Prouvoyeur 

[email protected] 

Lyon, Rhône (69) 

 

Je me revendique vieille, née en 1947,  mais je ne vis pas autrement qu’en continuité de ma vie. Toujours engagée à défendre mes libertés, mon égalité, et jamais seule à les revendiquer. Pour faire valoir nos droits, j’ai fait Mouvement, Collectif, Association avec d’autres - beaucoup d’autres. Sans enfant, sans parent de sang proche, vivant seule, je me sais à risque. Au moindre gros flanchement, « on » décidera pour moi de ma vie vieille. Je devais me décider à agir. Le Mouvement CNaV correspond à ce que je cherche. J’ai confiance dans la double action : revendiquer un Comité officiel et faire Collectif ouvert à la parole de vieilles et vieux de tous horizons, afin qu’émergent nos revendications et nos propositions. Lyon offre les opportunités d’une métropole. Nous pourrons y travailler plusieurs thèmes retenus : habitat participatif, santé, … La priorité est de constituer un groupe, qui établira ses propres règles et définira son apport au CNaV 

 

CNaV Grand Lyon 

[email protected] 

 

L’objectif est de rassembler des vieilles et des vieux qui adhèrent aux valeurs du CNaV, récolter leurs paroles dans différents environnements économiques, sociaux, ville/campagne, travailler à partir de nos réalités, avec tous ceux qui prennent soin de nous pour faire émerger un imaginaire commun dans la société en transformation. 

Les actions consistent à consolider nos réunions mensuelles, y intégrer les nouveaux ; garder le lien et participer au CNaV National avec les autres Régions ; participer à des actions de terrain avec des associations, des organismes territoriaux, culturels, médico-sociaux (action en cours sur le 2ème arrondissement de Lyon pour lutter contre l’isolement et la solitude) ; organiser des journées d’ateliers seul ou en collaboration pour récolter la parole des vieilles et des vieux de Lyon et de la Métropole afin de définir nos actions collaboratives et participatives à mettre en place. L’association : « Les ami.e.s du CNaV Grand Lyon » a été créée en soutien logistique du Collectif. 

Michèle Delorme 

[email protected] – 06 73 75 38 17 

Saint-Etienne, Loire (42) 

 

Ayant été une jeune soixanthuitarde et l’étant restée tout au long de ma vie c’est tout naturellement que j’ai rejoint le CNaV. J’anime des ateliers de lecture et d’écriture et suis totalement impliquée dans le tissu social de ma ville. 

 

CNaV Saint-Etienne 

 

Pour moi la vieillesse est une aventure. Je suis persuadée que malgré nos bobos inéluctables nous pouvons nous appuyer sur les multiples expériences bonnes ou mauvaises dont sont parsemées nos routes. Nous avons encore des ressources. Ensemble nous sommes une force incontournable avec laquelle il faudra bien compter. Alors unissons-nous pour exister jusqu’au bout. Rouspétons, créons, montrons-nous sur la scène publique. 

Virginie Lopez Reitzer 

[email protected] 

Annecy, Haute Savoie (74) 

Michèle Bussi 

[email protected] 

Grenoble, Isère (38) 

 

CNav local « La Vioque Factory » (Haute Savoie, Savoie, Isère) 

[email protected] 

 

La Vioque Factory a pour objectif de stimuler, connecter et faire émerger les talents concernés par le vieillissement (et les talents vieux) sur le territoire haut savoyard. Identifier les acteurs, les mettre en réseaux pour optimiser la prise en compte des vieilles et des vieux, alimenter un centre ressources sur tout ce qui a trait aux personnes vieillissantes : articles de presse, livres, documentaires, films, recherches universitaires… Enfin organiser des événements intergénérationnels, culturels, scientifiques, sportifs, politiques, festifs sur les thèmes du vieillissement et du bien vieillir. L'objectif étant de fédérer une communauté croissante de vieilles et de vieux souhaitant prendre en main leur destin sur ce territoire de manière ludique. 

 

Organisation d'une première réunion entre personnes ayant participé au contre salon à Paris, contacts avec le CNaV Lyon et des sympathisants à Grenoble et Chambéry pour envisager un CNAV arc alpin (mise en réseau mail et whatsap de cette petite communauté). Veille sur toute publication relative au vieillissement, rapprochement avec acteurs locaux concernés par les personnes âgées, notamment la Fondation du Parmelan qui gère à Annecy un Ehpad et une association Facilt'age sur le bien vieillir à domicile, et avec l'association Habitat et Humanisme, contacts avec la recherche et les formations universitaires en lien avec le sujet de l’âge, réflexion sur une collection d’événements dont un festival de cinéma, un cycle de conférences et une rencontres étudiants/vieilles et vieux sur le thème des préjugés réciproques. 

Pierre Caro 

[email protected] 

Saint Gildas des Bois, Loire Atlantique (44) 

 

Nous n’avons que deux choix pour un avenir possible : vivre ensemble ou disparaître tous… à plus ou moins court terme. Le « long terme » semblant une possibilité qui s’éloigne si nous ne prenons pas, ensemble une consciente responsabilité de nos droits et devoirs envers nous-même, envers les autres et pour nos environnements de vie personnelle et collective. Aucune époque n’a été vécue sans évolutions. Ce qui me bouscule aujourd’hui, retraité octogénaire, c’est ma crainte de ne plus trouver à nourrir mes capacités intellectuelles et culturelles, par manque de partages d’idées, d’envies, de projets, d’utopies… Pour lutter j’écoute et je participe, le Collège de France est une bonne école ouverte à tous, où je peux choisir ce qui me questionne au moment. Dernièrement je visionnais Antoine Compagnon dans son exploration de ce qu’il appelle le « style tardif et son interrogation du regard porté sur cette dernière partie de vie créative, où certains artistes se demandent s’il faut s’arrêter, quand d’autres souhaiteraient mourir le pinceau à la main. Le coup d’éclat est-il encore possible quand les forces vous trahissent ? ». Je réponds oui, et je suis conscient que je n’ai jamais été aussi peu ignorant, avec tant d’envie, d’en vie, qu’aujourd’hui. J’ai construit cette seconde carrière 2000-2040, pour moi, mais également pour l’image que je veux donner à mes enfants, petits et arrière-petits-enfants. Les voir et les entendre rire, me donne les énergies pour leur offrir, ainsi qu’à l’ensemble de leur génération, un exemple de vie durant laquelle j’ai fait au mieux de mes moyens et capacités de vieux pour eux, de citoyen responsable pour moi. C’est cela les relations entre génération, pour moi. 

 

CNaV Bretagne – Pays de Loire 

 

Ouvrons nos partages pour être prêts à participer. L’abandon, faute de comprendre, est l’un des maux de cette société. L’objectif est de créer un tissage d’union géographique. Je me suis rapproché du groupe au Mans. En attendant, je ne manque pas de faire connaitre le CNaV lors d’interventions auprès d’associations, d’universités… 

Hilaire Bodin 

[email protected] – 06 31 40 58 56 

Le Mans, Sarthe (66) 

 

CNaV Le Mans Sarthe 

Avec Rolande Lancien et Mireille Gabillet, nous avons constaté que nous partagions les valeurs et orientations du CNaV. Nous avons décidé de créer un groupe local, faire connaitre le CNaV, inviter les vieilles et les vieux à adhérer. Nous comptons mettre en place un café des vieux. 



Muriel Siméon 

[email protected] 

Le Tregor et Perros Guirec, Côtes d’Armor (22) 

 

Quand devient-on vieux ? Question d’esprit ou question d’âge ? Quand arrête-t-on d’être jeune ? de l’adolescent à l’adulescent la frontière est mince… Rester jeune est devenu un impératif, faire jeune le plus longtemps, un graal. Pour faire plaisir à une personne, il suffit de lui dire : « vous ne faites vraiment pas votre âge ! ».  Mais moi dans ma tête, je n’ai pas l’âge de mes artères. Je vis avec tous les âges et toutes les périodes de ma vie. Si mon corps trahit mon esprit ce n’est pas une raison pour m’y enfermer. Je n’ai jamais été aussi libre, aussi distanciée, aussi peu pressée. Alors vieux et vieilles, unissons-nous pour faire évoluer les mentalités. Le jeunisme est une pathologie mentale, aidons la société à en sortir. 

Nous les vieux et les vieilles n’avons pas à cacher notre âge. Vivre vieux est une chance. Se détourner de la vieillesse est prendre le risque de ne pas savoir en profiter. Battons-nous pour nous faire entendre, faire respecter nos droits, nos désirs et nos besoins. Plus cette période de vie sera représentée dans les médias, l’art, les romans et le cinéma et plus elle regagnera sa place dans les cycles de vie. Plus la vieillesse sera accompagnée par les politiques publiques, permettant des fins de vie harmonieuses et apaisées et moins nous les redouterons. 

 

CNaV Bretagne (Brest, Vannes, Quimper) 

Habitant en Bretagne, les côtes d’Armor, je souhaite fédérer un groupe dans cette région et faire équipe avec les groupes des autres régions de la Bretagne qui se formeront. 

Sandra Beauchamp         

[email protected] – 06 45 60 74 74

Village Luzillé, Indre et Loire (37) 

Franco-Américaine née à New York en 1943, j’ai habité à Paris pendant 25 ans. Depuis 1998 je vis en Indre et Loire, dans la région Centre. Je fais partie des 80 % qui ayant plus de 80 ans, continuent à participer activement aux activités locales (concerts, conférences, qi gong, gym douce). Je continue aussi à créer des évènements sociaux et culturels dans mon village, les villages et les villes qui m’entourent, organisant, en partenariat avec d’autres associations, des expositions de photographie, d’art plastique… souvent en dialogue avec d’autres disciplines artistiques (danse, musique, poésie…). En 2018, mon association Photo en Touraine, créée en 2002 a organisé un grand évènement, L’Art déclare la Paix, auquel ont contribué une cinquantaine de photographes, de danseurs, de conteurs de musiciens… d’origines nationales et culturelles très diverses. Je suis co-fondatrice, avec 4 autres vieux, de Béguinage Val de Cher, une association qui travaille depuis deux ans avec Béguinage Solidaire et les élus locaux à la création à Bléré (37) d’un tiers lieu ouvert à tous et d’un béguinage écologique de 15 à 20 logements. Nous, les vieilles et les vieux, adhérents de Béguinage Val de Cher, reconnaissons la grande satisfaction de prendre en main notre propre vie. Je suis complètement en accord avec la charte et le manifeste de CNaV et suis prête à m’engager en croyant sans aucun doute que c’est à nous de décider de notre chemin pour le futur. 


CNaV Touraine


Couvrant la ville de Tours, les villes et villages ruraux en Touraine, nous sommes en train de porter à la connaissance des personnes d’ici le travail important fait par les autres CNaV locaux et le CNaV national, de partager la philosophie du CNaV et d’encourager également des personnes à consulter le site internet. Malheureusement, pour le moment 9 personnes sur 10 n’ont pas entendu parler de ce groupe citoyen ni de ces fondateurs et organisateurs. Après avoir parlé avec pas mal de vieilles et de vieux d'ici (surtout les vieilles) il semble que le sujet qui intéresse la plupart d’entre eux est l'habitat. Le désir est de rester le plus longtemps chez soi, de vivre dans un environnement sécurisant et surtout trouver une alternative à l'Ehpad. Les choix d’habitation très divers existent déjà dans des pays qui nous entourent, aux USA et au Canada. Avec d’autres référents de Touraine et alentours (Catherine Deschamps et Pierre Caro) je pense que nous pourrions commencer notre groupe (de 5 ou 6 voire 7) en explorant toutes ces options d'habitation et discuter de nos propres idées, même de nos rêves (pourquoi pas ?). 

Groupes en gestation

Ces antennes locales ne sont pas encore complètement organisées. Elles ont peut-être besoin de vôtre aide pour faire les premières réunions et se donner des objectifs.
N'hésitez pas à les contacter !

Michèle Perrin 

[email protected] 

Paris (75) 

 

Ma vie professionnelle s’est faite principalement dans le monde de la santé et un peu aussi dans celui du médico-social (EHPAD), que ce soit en établissements ou autres institutions. Cette expérience, renforcée par mon parcours de vie personnel, a forgé ma certitude que les vieilles et vieux sont les mieux à même d’inventer un avenir où, loin de la commisération et des rengaines, ils ont toute leur place de citoyens. Le Contre Salon de novembre 2023 m’a fait rencontrer une communauté d’idées proposant enfin une représentation des personnes vieillissantes autre qu’à travers celle d’une Silver Economie parée de tous les mérites. En effet, le CNaV va à contre-courant des préjugés auxquels les vieilles et les vieux sont soumis. Dans notre société peu tentée de se renouveler, elles et ils sont trop peu consultés sur ce que sont leurs attentes essentielles en termes de modes de vie. Leur avis n’est pas vraiment recherché ni considéré. On pense pour eux. 

 

René Ferey
[email protected] 
Caen, Calvados (14) 

La Création du CNaV, mouvement citoyen dont je partage les valeurs a retenu mon attention. Nous sommes à une époque où les comportements âgistes envers les jeunes et les anciens sont fréquents, et nuisent au vivre ensemble. C'est pourquoi, je propose d'être votre correspondant pour œuvrer à un fonctionnement plus intergénérationnel de notre société. Il est par ailleurs tout à fait anormal que l'avis de certaines tranches d'âge ne soit recueilli qu'en période d'élections. 

 

 

Marie Chantale Saint-Sauveur
[email protected] 
Morne-À-L’eau, Guadeloupe (971) 

 

Mon engagement militant m’a conduit à exercer les fonctions politiques de conseillère municipale, vice-présidente d’un centre communal d’action sociale et conseillère départementale, entre 2014 et 2021. L’exercice de ces fonctions, qui induisaient l’aide et l’accompagnement des personnes âgées, m’a permis de mesurer l’ampleur du défi auquel la société doit faire face. J’ai cherché, au niveau de responsabilité qui était le mien, à sensibiliser le plus grand nombre. J’étais dans une phase de réflexion quant à la manière de poursuivre mon engagement, quand j’ai eu connaissance de la création du CNaV. J’ai tout de suite adhéré. Mon action a débuté par une sensibilisation à la fois dans mon environnement proche et auprès des amis et relations des autres villes de la Guadeloupe. Je prévois d’organiser dans un 2e temps, des rencontres type « café citoyen », tel que préconisé par le CNaV. 

 

 

Henriet Genin 

[email protected]  

Drôme (26) 


Vieille peaulitique née en 1949, à l'initiative de Repaire de Jubilation et d'une collective Déferlage dont la bannière était « Vieilles ! Faites votre âge », et dont l'objectif était de créer des espaces de confiance pour nous découvrir sans critères dépréciatifs, de déficit et de pertes, mais en termes de capacités multiples ; inventer des pratiques qui explorent nos envies ; concrétiser la solidarité et l'entraide : lieux de vie... 


CNaV Vaille que Vieilles (Romans sur Isère) 

[email protected]


Créer des liens et visibiliser une vieillesse fière et solidaire.